Dance Or Die.

C’est fortement influencée par une légère fièvre (voilà ce qui arrive quand on passe la moitié de sa nuit sur une plage) et une redécouverte de Scream, que je vous propose un petit diptyque sur le thème serial killer.

Notons que cela constitue par ailleurs un fantastique alibi pour attirer l’attention sur la petite bombe que Kasabian a récemment balancé sur internet et sur un clip de Primal Scream dont je ne parvient pas à me lasser.