L’acoustique, c’est chouette

En tant que grosse hypocrite qui loupera son bac par manque de sérieux, je m’arrache une fois de plus à des question telles que “mais c’est quoi un phagocyte bordel?” et vous présente ces charmantes petites sessions acoustiques avec quelques groupes qui étaient à St Brieuc pour Art Rock. Ce qui nous fournit une alternative digne au fait de se rouler par terre en pleurant parce qu’on a pas pu y aller. Guitare acoustiques, clappements de mains et jolis chevelus inside.

The Dodoz ne font pas que confirmer le bien que l’on pensait déjà d’eux, ils montrent également que le batteur a changé de coiffure, ce qui était d’utilité publique (nan mais c’est pitoyable, ne serai-je donc qu’une fille?)

The WankinNoodles, petit groupe de Rennes dont je n’avais jusque là qu’entr’aperçu l’affiche alléchante dans une très bonne école d’art appliqué de ma connaissance, confirment leur statut de groupe qui posent en tenue de chasse à courre, et de tout ce que cela implique.

The Popopops sont des lycéens de Rennes tout nouveaux tout beaux (je tiens par un soucis d’exactitude rappeler d’ailleurs que mon intérêt pour ce groupe est purement artistique et qu’il ne faut pas y voir une conséquence de la joliesse du chanteur, rappelons que je ne suis pas une fille et que j’en suis fière) et qui font de la musique très sympathique, dont cette version minimaliste de leur excellente Dance Tonight. Le reste des compositions est en écoute sur leur myspace, et il faut bien avouer que ces jeunes gens semblent avoir un gros potentiel.

Cage The Elephant dont la coolitude n’est un secret pour personne nous offre une performance aussi amusante que bestiale (ne faudrait il d’ailleurs pas élever ce houhouhouhau hahahaha houhouhouhou hahahaha au rang de monument musical?)

Coming Soon, encore un groupe dans lequel on va toujours au lycée, mais connus et reconnus (au moins par moi), aimés et adulés (au moins par moi) et qui font très plaisir avec un extrait de leur prochain album fiévreusement attendu (au moins par moi) pour la rentrée prochaine.

I am from Barcelona n’ont plus rien à prouver sur leur sympathie communicative en live, mais continuent de surprendre avec ce final qui peut cependant être perçu comme le luxe de parvenus possédant un accordeur électrique.