L’Episode 1 qui en fait s’est passé avant l’Episode 2 mais qu’on raconte après l’Episode 2 (dingue)

Episode 1 : My first time in l’Ubu.

L’heure est enfin venu de parler du (fantastique) concert de Peter, Bjorn & John à l’Ubu le 17/10 (il y a donc déjà fort fort longtemps). Fort enthousiasmés par la musique de ces 3 suédois, nous avions décidé, pour notre première visite rennaise à l’Ubu (haut lieu de la culture indie avec notamment les fréquents Inrocks Indie Club et les très bons concerts d’Operator Please& Foals) de nous tenir à l’horaire de début de concert indiqué, à savoir 20h. Grands naïfs que nous sommes.

Ce n’est donc en vérité qu’aux alentours de 21h qu’Ex-Lovers, un sympathique collectif pop londonien, montent sur scène et que la moitié de l’Ubu tombe d’un coup amoureux de la choriste. C’est également au même instant que le chanteur se révèle à nous sous les traits d’un Peter Doherty propre et maigre (un genre d’idéal masculin selon Marion). La musique ne casse pas des briques mais est tout de même très plaisante et cela mène même à un rappel de première partie, que le groupe exécute avec une charmante modestie.

Peter, Bjorn&John prennent ensuite le relais, et contrairement à l’impression d’une musique un peu private joke entre potes que laissait le CD, leur jeu de scène est au contraire dynamique, barré et original, mais surtout leur bonne humeur est formidablement bien transmise au public.
La scène se partage en trois : un guitariste sautillant dans l’esprit du chanteur des Hives, un bassiste on ne peut plus cool et un percussionniste sympathique doublé du batteur d’Ex-Lovers pour l’excellente chanson Young Folks.

La setlist est pleine de tubes en puissance, chorus à reprendre en choeur et de sympathie très communicative (les géniales Nothing To Worry About, Amsterdam & Objects Of My Affection notamment). Les chansons sont très variées, d’une pop rock enthousiaste à des ballades plus sombres en passant par des beats dopés à l’electro et des voix vocodées, mais sans que l’on puisse constater de véritable baisse de niveau. Le concert s’achève après deux rappels (!) dont une sympathique reprise d’une chanson inconnue d’un groupe inconnu et nous laisse fort enthousiastes quand aux futurs concerts à l’Ubu et aux performances à venir de ces Suédois.
Qui a dit que les premières fois étaient toujours foireuses?

Cassius&Marion

Useful links :
Ex-Lovers
Peter, Bjorn & John

Stuff to listen right here, right now (?) :
The Feelies – Moscow Nights
Animal Collective – Also Frightened