Salades and Co.

On le sait, il y a un nombre incalculable d’injustices dans le monde. Les inégalités de salaires, les conditions économiques déplorables des pays du Sud ou encore la composition du gouvernement actuel en sont de bons exemples.

Quadricolor en est peut être un plus grand encore. Quadricolor, ce sont quatre niçois qui ont choisi de se servir de leur culture classique pour revisiter leurs influences personnelles, influences plus proches elles de ce qui est susceptible de nous intéresser, à savoir les Strokes, Grizzly Bear, Late Of The Pier, et pleins d’autres groupes sympathiques.

Injustice donc, car on ne peut être que stupéfait par le décalage entre le nombre de visionnage de leurs vidéos et les exceptionnelles reprises qu’ils nous montrent. Il faut donc absolument regarder ces vidéos, devenir fan de ces 4 jeunes gens, voir leur vouer un culte, bien qu’ils n’aient pour l’instant que très peu de compos propres. Ils devraient surement devenir bientôt très très connus. J’adore avoir l’illusion de sentir le buzz venir. Mais bon peut être que non après tout, je n’en sais rien, je n’ai absolument aucun flair pour ça, mais en tout cas, un aussi bon groupe français, ca méritait d’être souligné. Et de consacrer 3.14 à cette cover d’Heartbeat de Late Of The Pier ci jointe qui me laisse littéralement pantois. Les choeurs à partir de 00.50, c’est juste exceptionnel et ça excuse toutes les private joke du monde.

Et si vous avez réussi à reprendre votre souffle, il y a celle-ci qui est surement aussi impressionante et peut être d’un peu meilleure qualité.

Et sinon, dans l’idée je ne suis pas contre l’assistanat, mais vous pouvez quand même aller chercher par vous même sur Youtube, ils ont fait de milliers d’autre reprises toutes plus géniales les unes que les autres (Animal Collective, Grizzly Bear, et autres).

Sur ce, la tradition m’impose de vous balancer encore deux autres chansons sympathiques, et il se trouve qu’en l’occurence, en electro qui tache il me reste ça :


FM Belfast – Synthia

Egyptian Hip Hop – Rad Pitt