Amour inassumé.

Je vous préviens, je suis très énervée.

Ce qui m’agace présentement, c’est le cas Young Michelin. A la base moi j’étais plutôt contente quand ils ont été couronné vainqueurs CQFD, vu qu’une écoute rapide de “LES COPAINS” m’avais plutôt convaincue. Je vous laisse imaginer ma déconfiture lorsque je me suis rendue compte que sur les autres chansons, non seulement ils chantaient (ok, pas un tort en soi), mais ils chantaient en français. Et d’un seul coup la révélation “putain on dirait Indochine”. Comment se relever d’un coup pareil ? Il m’a pour cela fallu affronter une vague de culpabilité due à cette terrible vérité : s’ils chantaient en anglais, je kifferais ma race. Donc remise en cause de mon moi musical profond (un écouteur de musique digne de ce nom saurait passer outre un détail aussi insignifiant). Donc énervement.

Mais le pire c’est que j’ai continué à écouter l’instrumentale ” LES COPAINS”, et ai développé une légère addiction. Bon pas si légère, il m’en a fallu plus. Et vite. Et l’inévitable est arrivé : me voici désormais avec le besoin irrépressible d’écouter n’importe laquelle de leurs chansons. (inserez ici une phrase contenant l’expression consacrée “mélodies addictives”). Donc énervement.

En résumé, c’est super kitch, j’assume pas forcément, mais c’est trop bien. De toute façon j’ai d’autres sujets d’inquiétudes en ce qui concerne mon intégrité musicale, vu que la BO des amours imaginaires tourne en boucle et il y a beau y avoir “the knife” à l’intérieur, c’est loin d’être intégralement assumable (coucou Indochine). A ce sujet on dit merci Automatic Druggie pour le 8tracks.

3 thoughts on “Amour inassumé.

  1. C'est vrai que ça faisait longtemps que je n'avais pas écouter l'aventurier. Merci les Amours Imaginaires.
    Et Young Michelin toujours pas écouté, j'étais partisante de Wagner.

  2. Et oui, le côté new wave est toujours traitre. En anglais : "Cool, ça fait The Cure". En français : "Aie, ça donne comme Ind…".

Comments are closed.