2010 en musique – Marion. (Partie 4)

J’ai écouté et j’ai bien aimé :



Foals Total Life Forever

Pour certains, ils se sont perdus en cours de route sur ce coup là, c’est en effet possible que les Foals de Hummer soient finis. Mais vu ce qui nous est arrivé dans la face ensuite j’ai du mal à les regretter. J’ai du écouter Spanish Sahara quelques milliards de fois mais à chaque fois ça me remue pareil qu’à la première écoute. Et que dire de Blue Blood et surtout de Black Gold qui sont quand même des merveilles absolues! Et ce n’est pas un ramassis de chansons géniales, l’album est complètement cohérent sans jamais être répétitif, il s’écoute en entier et en boucle. C’est peut être mon album de 2010.

Gorillaz Plastic Beach
Je dis peut-être parce que dans le genre on change tout et t’en redemande quand même Damon Albarn a aussi fait très fort. Plastic Beach a d’abord été une déception (hou beurk du hip hop partout!). Il s’avère que je le considère maintenant comme un des meilleurs albums de l’année, une grosse tuerie donc. Limite maintenant j’aime bien ces étranges personnes à capuche qui parlent sur de la musique en faisant des gestes avec leurs mains. D’ailleurs je vous recommande à tous le nouveau Kid Cudi (et je me retiens d’aller voir du coté de Kanye West, j’ai peur d’aimer).

Arcade Fire/Wildlife, en fin de compte je n’ai jamais écouté The Suburbs en entier. J’en suis restée à ma version téléchargée où le mélange entre les meilleurs chansons de l’album d’Arcade Fire et quelques pépites de Wildlife sont entassées pour mon plus grand bonheur. Je ne remercierais jamais assez l’auteur mystérieux de ce canular.

Après c’est dans le désordre.

The Black Keys Brother

Syd Matters Brotherocean

Villagers Becoming A Jackal

Born Ruffians Red, Yellow & Blue (même usage que Contra des Vampire Weekend. Qui est très bien aussi d’ailleurs)

The Bewitched Hands Birds & Drums

Caribou Swim

Clues et Local Natives, j’ai vu que Cassius a triché et qu’il l’a mis dans le top 2010 parce qu’il l’a découvert en 2010, donc y’a pas de raison.