2010 en musique. (Partie 3)

Parce que nous sommes professionnels jusqu’au bout à JNSPUF! (encore une fois oui oui), nous avons décidé* de vous présenter quand même tous les disques que l’on a pas pu récompenser parce qu’on ne les a tout simplement pas écouté, pas par manque d’envie bien au contraire, mais simplement par flemme, ou à cause d’une toute autre raison aussi importante. Alors ne nous jetez pas des pierres, ne pestez pas contre votre ordinateur que “vas-y putain comment ça se fait ap’ là y’a même pas l’album de machin truc dans votre classement, c’est parce que c’est pas assez commercial c’est ça ?”, parce qu’en vrai on vous aime bien, mais on est juste un peu feignants.

* Avant de vous dévoiler notre classement/non-classement subjectif de l’année que nos 3 lecteurs quotidiens attendent impatiemment. Bon non c’est pas vrai, vous êtes de plus en plus nombreux et on est très contents pour ça d’ailleurs.

J’ai pas écouté et j’aurais dû :

(J’ai mis cette photo parce qu’elle illustre vachement notre regret de
pas avoir écouté tout ces bons albums je trouve.)

Greenwood

CaribouSwim , Broken Social SceneForgiveness Rock Record, GonjasufiA Sufi and a Killer, Black KeysBrothers, Four TetThere is Love in You, Belle and SebastianWrite About Love, CrocodilesSleep Forever, Salem King Night, LiarsSisterworld, Broken BellsBroken Bells, Hot ChipOne Life Stand, WarpaintThe Fool et bien d’autres (mal)heureusement !

Cassius

Bon en fait, j’avais commencé à rédiger des articles détaillés sur chaque disque en expliquant pourquoi je m’y étais pas encore intéressé, mais vu que c’était toujours les mêmes raisons (un disque bien, mais un moment de paresse encore mieux) j’ai renoncé. Toujours est-il que je n’ai pas eu le temps d’écouter The National, Wild Nothing, The Hundred In The Hands, Best Coast, Midnight Juggernauts et c’est très triste. Et Violens surtout, je ne me le pardonne pas, vu comme leur EP était fantastique. Prenez ça comme des bonnes résolutions à prendre pour 2011, parce que sinon on sera pas assez cliché et c’est dommage à cette période de l’année quand même.

Marion

Il est l’heure d’avouer : en vrai je n’écoute pas de musique. C’est moche mais c’est comme ça, je ne vais donc pas citer ici toutes les jolies choses à coté desquelles je sais être passée, la longueur de la liste serait effrayante.
Timber Timbre, mais ça je vais me rattraper parce qu’ils passent à la Route du Rock et que vu les quelques extraits merveilleux que j’ai ouï, ça va valoir le coup d’œil (d’oreille du coup). The Hundred In The Hands, c’est d’ailleurs honteux vu le nombre de gens de mon entourage à qui j’ai pris la tête pour qu’on mette Dressed In Dresden en soirée, Violens et PVT parce que vu l’enthousiasme des collègues il est probable que ça envoie du paté, Best Coast (même si les 4/5 chansons que j’ai récupéré passent en boucle), Clinic, Maximum Balloon, et des milliers d’autres.

2 thoughts on “2010 en musique. (Partie 3)

  1. Dommage ouais.

    Sauf pour le Midnight Juggernauts qui est totalement décevant comparé au premier opus, up to me.

  2. Ah fuck j'avais vraiment adoré le premier, du coup j'hésite à l'acheter…

Comments are closed.