Live dans les toilettes.

(L’article est signé Cassius mais tout le mérite de cette sympathique découverte revient à Greenwood)