De la magie à nouveau.

Je suis d’ordinaire relativement méfiant vis-à-vis de la hype brumeuse, l’encensement masqué sous des références étouffantes, et ma crainte va grandissante quand on met d’abord en avant l’entourage d’une artiste comme gage de qualité. Malgré tout, je poursuis dans l’optique ombre et lumière que Greenwood a choisi pour son article précédent en vous parlant quand même d’Anna Calvi, parce que quand même, on ne passe pas à côté de ça.
Certes, c’est flatteur de compter Brian Eno parmi ses fans, et oui Nick Cave sait choisir les artistes, mais qu’en est-il de la musique d’Anna Calvi ? Comme tout les artistes intransigeants, elle divise. Prêtresse torturée au rock ténébreux mais clair, l’Anglaise partage pourtant une grâce fragile avec les références évidentes en la matière que sont PJ Harvey ou Jeff Buckley. Alors certes on peut ne pas se sentir particulièrement attiré à la base par ce genre de choses (c’était mon cas), mais de toute manière, une écoute un peu approfondie suffit rapidement à ce rendre compte qu’il est inutile de résister bien longtemps.
Passée une démonstration instrumentale époustouflante de maîtrise (Riders To The Sea), l’album déroule son lot de références (du flamenco au lyrisme pur) qui soulignent la force évocatrice quasi-cinématographique de la musique d’Anna Calvi. Impossible de ne pas visualiser les êtres qui hantent chaque recoin des compositions, impossible de ne pas se sentir touché par la voix si spéciale de la chanteuse ainsi que par la beauté de la production qui met parfaitement en valeur les moments les plus sombres de l’album comme les plus lumineux.
No More Words, Desire, Suzanne And I, Blackout, autant de chansons qui résonnent immédiatement dès les premières écoutes. Et c’est sans doute la plus grande force du disque : l’équilibre fascinant entre la puissance distante et théâtrale du chant lyrique et l’intimité flagrante avec l’univers de la chanteuse. L’impression paradoxale de tout comprendre et de tout ignorer d’Anna Calvi, voilà ce qui incite à écouter ce disque en boucle.