Treefight for Suunslight

J’ai eu un peu de mal à écouter quelque chose de nouveau après Radiohead, pas tant à cause de la qualité de leur disque mais plutôt parce que tout semble un peu fade et grossier après l’écoute de The King of Limbs. Deux disques m’ont finalement séduit, ils sont totalement opposés, l’un lumineux l’autre sombre, l’un simple l’autre difficile, mais excellant tous les deux dans leur domaine.
L’album des Canadiens de Suuns plaira à tous ceux qui ont apprécié les récents opus de These New Puritans et PVT avec qui il partage cet esprit elecro-rock assez sombre. Guitares saturées, saxophones torturés à la National Anthem sur Gaze, morceaux hypnotiques voire malsains comme le très “anti-lithurgique” Pie IX sur lesquels vient se poser une voix claire et blanche. Mais les sons électroniques et les basses puissantes savent laisser leur place à des passages plus lumineux comme sur Fear.
Zeroes QC – Suuns :
On passe de l’ombre aux lumineux Danois Treefight for Sunlight. La noirceur est totalement absente de l’album, tout est virevoltant, verdoyant. Les chorales et les notes de piano virevoltantes font penser à un Animal Collective champêtre. La guitare sèche remplace la saturée, apaisante, une bouffée d’air frais, une belle promenade printanière ou “the sunshine’s shining”… On retrouve le même côté psychédélique et très revival que chez Tame Impala dans un album qui met de (très) bonne humeur.
A Collection of Vibrations for Your Skull – Treefight for Sunlight :

Assumons le cliché Spleen/Idéal, les notes sont assez aléatoires, aujourd’hui Treefight for Sunlight me séduit mais selon votre humeur vous adhérerez davantage à l’un ou l’autre.
À la revoyure.