On fait moins les malouins.

On sait qu’on vous arrache à des activités estivales trépidantes, car nous même nous sortons légèrement des tréfonds de notre mutisme, mais dans la vie il y a des choses importantes, comme ces interrogations qui s’imposent à nous à la veille de
La Route du Rock 
Collection été
(Oui, c’est les vacances.)

1. Sera-t-on suffisamment courageux pour rester le vendredi soir au dernier concert d’Aphex Twin, qui nous fait quand même un petit peu peur ?

2. Nous réfugierons nous à l’Escalier pour l’after en compagnie de Brodinski ce même soir pour tortiller nos fesses sans crainte ?

3. Battles seront-ils à la hauteur de nos attentes ? (et croyez nous elles sont plus hautes que la cymbale de son batteur)

4. L’eau chaude de notre thermos tiendra-t-elle jusqu’au dimanche matin ?

5. Y’aura-t-il des garçons de moins de 30 ans avec des cheveux sur les côtés ?

6. D’ailleurs, peut-on rester hype en campant ?

7. Cults sera-t-il seulement un bon album idéal pour ne rien faire pendant l’été, ou leur concert nous fera-t-il rentrer au sein d’un univers plus mystérieux, plus sombre, plus profond, plus épais, plus consistant, plus nourrissant, et moins diététique que cela ?

8. Aurions nous dû prévoir plus large en pain de mie ?

9. Mogwai soulèvera-t-il la terre comme prévu ?

10. Mais y’a de la pluie tout le temps tout le temps ou … ?

11. La prestation de The Kills nous ramènera-t-elle à une dure réalité blasante ou sera-t-elle en phase avec l’amour inconsidéré que nous portons à eux, et à chaque partie de leur discographie (oui même le dernier album.) ?

12. Est-ce qu’attirés par l’odeur de nos bières pas fraîches et pas chères, et par les fanions JNSPUF! astucieusement fixés sur nos tentes, vous viendrez partager un verre de l’amitié avec nous et répondre à ces questions essentielles ? (ou à d’autres)

Bon allez, on vous laisse, on a des ponchos en sac poubelle à préparer.

En bonus, le bêtisier des titres envisagés pour cet article. (Clé pour la compréhension, les habitants de Saint-Malo s’appellent les malouins).
La déroute du rock.
J’ai mal aux seins.
La route du rock, c’est malouin de chez nous que les Eurockéennes.
La croûte du rock.
Marion & Cassius