Hippies vs. Danois

Pour aujourd’hui, je vous offre un petit combo de découvertes dance-indie-disco-punk-electro-funk. Enfin des chansons dansantes mais qui ne donne pas envie de vomir quoi.

Le premier groupe est canadien et répond au doux nom de Young Empires. On a affaire ici à des vrais rois du tube synthétique, plus rentre-dedans que les Friendly Fires et Two Door Cinema Club réunis. Plus addictifs que les mélodies ensoleillées des Fool’s Gold, l’habillage afro-pop se révèle très kitsch mais assez plaisant. Il y a de la flute de pan sur certains morceaux par exemple.

Les Torontois viennent donc de sortir leur EP Wake All My Youth, collection parfaite de singles aussi tubesques les uns que les autres (les refrains systématiquement imparables y sont pour beaucoup). A noter : l’écoute prolongée de la piste une (Rain of Gold) est fortement recommandée. Il faut bien avouer qu’il s’avère difficile de résister à cette chanson carrée, solide et irrésistiblement pop.

WAKE ALL MY YOUTH

Le second est déjà bien plus vieux (plus vieux que JNSPUF! même, c’est dire) mais vient récemment de sortir ce clip très étrange pour accompagner leur nouvelle chanson intitulée Inside World. Je veux parler ici de WhoMadeWho, des danois très sympathiques comptant déjà quatre albums au compteur, dont l’apparemment excellent Knee Deep paru l’an dernier. Ici, il n’est plus question de laisser entre le soleil et de danser sous une pluie dorée, parce que ça va bien 5 minutes les hippies quand même, mais au Danemark on rigole pas avec ces chose là. Non ici, il faut danser sérieusement comme dans les années 80. De la danse synthétique et rigoureuse, qui n’empêche pas d’apprécier les refrains fédérateurs.