Yelle, les années 80, l’Amérique et Drew Barrymore.

Vous en rêviez toutes les nuits ? On l’a fait. Avant un passage attendu en DJ set dans leur ville de prédilection la semaine prochaine avec Panteros666, Canblaster et le Magician (on y sera), on a interrogé Yelle. Je remercie GrandMarnier et Bruno de Bonsoir Events pour leur aide. Julie, la jolie chanteuse du groupe, répond à nos questions !

JNSPUF! :  Bonjour Yelle !

Yelle : Hello !

JNSPUF! : Bon on attaque, comment voyez-vous votre évolution en groupe ? Que ce soit en formation live ou en DJ set, quelles sont vos envies ?

Yelle : Nous sommes dans une période de transition.

Après avoir tourné à fond sur Safari Disco Club, 130 shows partout dans le monde (les dates sur http://www.yelle.fr/rendez-vous.php ndlr), nous commençons à travailler sur de nouveaux morceaux, et en parallèle nous nous amusons avec quelques DJ sets en tant que Yelle DJS !

JNSPUF! : On a hâte de voir ça la semaine prochaine ! Comment se passe la composition des morceaux ? C’est toujours le même procédé ?

Yelle : GrandMarnier (Jean-François Perrier, qui est aussi le batteur sur scène) est majoritairement l’initiateur, soit par une idée de mélodie sur son dictaphone, soit par une instru, une phrase… puis il la développe jusqu’à un certain point, point à partir duquel nous partageons des idées pour que l’idée devienne un vrai truc commun.

JNSPUF! : Quelle est ta place dans ce processus  ?

Yelle : Un échange d’idées en ping pong, qu’il s’agisse des textes, des mélodies, des harmonies, de la structure…

JNSPUF! : On ressent des influences 80’s dans vos morceaux… c’est une époque qui vous plait beaucoup ?

Yelle : La fantaisie, la modernité, et la naïveté de cette décennie sont inspirantes.

Des groupes comme Chagrin d’amour, Ellie et Jacno, Daho, se sont permis des choses super libres et cools, détachées de tout code relou habituel de la chanson française.

JNSPUF! : La musique des années 80 est-elle vraiment différente de la musique actuelle selon toi ?

Yelle : Dure et vaste question ! Je dirais juste que les choses me semblaient plus libres et spontanées.

JNSPUF! : Une anecdote de tournée à nous raconter ?

Yelle : Après un concert à Austin, au Texas, j’ai eu la surprise d’être attendue dans ma loge par Drew Barrymore ! Elle est fan et voulait me rencontrer, j’étais comme une folle, étant fan d’elle également ! la scène était assez débile, groupie contre groupie !

JNSPUF! : Ahah j’imagine ! Une jolie tournée en Amérique, peut-être quelques découvertes, est-ce que ça vous a donné envie de faire d’autres choses musicalement ?

Yelle : Pas mal de collaborations se présentent à nous, des noms assez impressionnants dont on ne connaissait pas l’intérêt pour nous, et c’est très cool ! Mais top secret pour le moment, on n’en est pas à cette étape.

JNSPUF! : Alors ça fait quoi de revenir jouer à St Brieuc ?

Yelle : C’est toujours cool d’être ici, c’est chez nous, il y a les potes, parfois la famille, ça fait du bien !

JNSPUF! : Merci pour cette interview, c’est cool !

Yelle : Merci à toi !