Venir de Brest.

Parmi les souvenirs impérissables de l’édition 2011 de la Route du Rock (qu’on avait beaucoup évoqué là), le top 10 contiendrait sans aucun doute le concert de Battles (monument musical ultime difficilement égalable), mais aussi sans doute mon poncho très étanche et très utile couleur orange mimolette ainsi qu’une belle collection de disques, EPs et compilations en tout genre d’artistes autoproduit et de labels alors plutôt méconnus (Kütü Folk qui s’est plutôt bien développé ces derniers temps) que j’avais acheté sous la tente fofolle des disquaires indés emblématique du bon goût musical du festival malouin. Le très beau premier EP de François & The Atlas Mountains, j’en avais déjà parlé, mais Wicker Chair & Falling Rain, premier EP de brestois sympathiques, les musiciens d’I Come From Pop pas encore. Il me fallait réparer l’injustice.

Sur ce premier EP, I Come From Pop fait preuve d’un sérieux folk-rock tout à leur honneur et signe 5 titres qu’on imagine assez facilement figurer sur le catalogue des sus-mentionnés Kütü Folk, tant les mélodies sont belles et nerveuses (Bodyguard, You Got It) et les choeurs puissants (portés par la voix haut perchée du chanteur). Et si le style d’I Come From Pop semble relativement simple et élégant, il faut préciser que les brestois jouent de leurs influences nombreuses pour construire de vraies chansons exigeantes et hors-norme (envolées bruitistes et solo de clarinette au programme). Forcément leurs hymnes pop n’en ressortent que grandis. Est-ce du Bewitched Hands, du Elliot Smith, du Sonic Youth, du Kings of Convenience ? On ne sait pas trop bien, mais leur album sort en 2013. Certes, il va falloir être encore un peu patient mais venir d’une aussi belle pop ça prend du temps parfois.