To the D-D-Dance.

Vous en avez marre d’attendre le nouveau Phoenix, vous avez un coup de déprime, vous allez chanter à tue-tête sur la power-pop réjouissive (notre vocabulaire n’a pas de limites) de The Royal Concept (EP du même nom).

Bien que “royaux”, ces jeunes gens blonds, ne viennent pas de Versailles comme leurs cousins mais de Suède. Leur pop ressemble en tous points à celle des français (assez période It’s Never Been Like That), des guitares, aux claviers, en passant par les emprunts aux Strokes jusqu’à la voix Thomasmarsiennes au possible et les mimiques du chanteur . Mais après un léger frisson, proche de l’instinct patriotico-protecteur à l’égard de notre fierté nationale (c’est parfois vraiment limite plagiat…) on craque avec un plaisir non feint.

Tout l’EP est assez séduisant (on peut se permettre d’écarter In the End sans grands scrupules), on retiendra principalement le tube évident Gimme Twice, accrocheur et tubesque au possible sans être lassant. En plus le clip est complètement délirant. C’est frais, tant mieux c’est encore l’été.