Retour gagnant

On avait beaucoup aimé le précédent album de Chaz Bundick (ici) aka Toro Y Moi. Très Chillwave, avec des accents French Touch prononcés, une délicatesse planante, Underneath the Pine avait tout pour convaincre. La suite s’écrit le 21 janvier: Anything In Return marque un vrai tournant en s’éloignant des ambiances atmosphériques pour provilégier un son plus hip hop, groove, funk voire jazzy tout en conservant ce côté “très chill” qui le caractérise.

Toro Y Moi présente finalement une alternative parfaite à Frank Ocean dont les morceaux dégoulinent trop souvent d’un trop-plein indigeste. Plus réservé, plus classe, on a envie de comparer Chaz Bundick à Pharrell Williams. L’univers de l’américain est difficilement classable et si Anything In Return ne présente rien de révolutionnaire. Il convainc par sa propreté à la limite de l’aseptisé, qui va parfois se perdre dans la recherche de “forme”, au détriment du fond. MAIS ces égarements sont rares. Très long (plus de 50 minutes), Anything in Return est avant tout un parfait album d’ambiance.

Le petit génie à lunette de 26 ans développe des genres subtilement différents. Il alterne pop-song envoûtantes, très lentes (Rose QuartzSay That), soul langoureuse (Harm in Change) et surtout mariages électro/RnB plein de subtilités (Cola). On voit parfois les beats se faire plus rapides, plus dance: le spectre de NERD est très présent sur Cake ou Never Matter. Un album parfait pour commencer 2013 sur de bonnes bases.