Voilà Pierre Pierre Pierre

Il est Neitee dans Neitee & Yeutta et tout seul il est Pierre. Échappé de son duo pour quelques tracks dont il a le secret depuis son petit studio dans la ville la plus à l’ouest du pays : Brest. Les morceaux mélangent house, techno et autres surprises sonores, le tout ayant été vu, écouté et approuvé à Astropolis par JNSPUF!. Un set pêchu et mené de main de maître, et sans doute promis à un joli avenir si le coeur lui en dit.

Le presque papa de la nouvelle scène électronique brestoise commence à montrer les dents et fait déjà danser un public d’initiés. L’EP pointera bientôt le bout de son nez et on serait prêt à le cacheter d’un label rouge. Basses, énormes basses, kicks partout et parfois des voix féminines comme il le dit si bien… ça ne se parle pas si facilement, d’ailleurs il en parlera mieux que moi : lisez et dansez.

Pourquoi avoir quitté Neitee & Yeutta pour te lancer en solo ? En parrallèle tu as fait un back 2 back avec les Mad of Gang à Astro, ce n’est pas paradoxal ? 

Alors en fait je n’ai pas quitté Neitee & Yeutta, je fais les 2 en même temps ! N&Y pour le côté plus deep house, et Pierre pour expérimenter d’autres choses, je suis très inspiré par la scène anglaise, que ce soit en House ou Techno et même Garage. Je suis fan des mecs comme Jacques Greene qui font des sets en mélangeant de la vieille house des 90’s , de la techno de Berlin et un track de Frank Ocean. C’est un peu tout ce que j’aime. Le Back 2 Back pour Astro hiver c’était un projet éphémère juste pour cette édition, c’est dans le cadre du collectif Encore! Des potes et des putain de tracks.

Tes tracks se rapprochent d’une house des familles, tu as une réelle envie de ce côté ci ou tu expérimentes ?

Je pense que je ferai toujours de la House, c’est ce que je préfère, des voix de meufs cool, des synthés de ouf. J’en profite aussi pour expérimenter, j’aimerais bien sortir des morceaux un peu plus sombres, plus techno. Ou entre les 2, un peu comme ce que fait Scuba en ce moment.

Des sorties de prévues dans les prochaines semaines ? 

Mon premier ep sort le 5 février sur 12-3 Recordings, je bosse aussi sur un remix pour Orphans sur le même label. Et j’ai 2 tracks en préparation…

Moment éducation du public : comment on fait un bon track selon toi ? Quand est-ce que tu sais que c’est le bon ? 

Déjà ce le track que je suis en train de bosser me reste dans la tête c’est que c’est bon, il faut qu’on comprenne l’essence du morceau assez vite, mais il faut aussi pouvoir surprendre. En général quand je suis à 80% de terminer, je le fais écouter à mes potes, pour avoir des retours différents, ça marche bien. Je sais que c’est le bon quand je suis pas lassé de l’écouter en boucle !

File nous un track génial, que tu adores, mais que PERSONNE ne connaît. 

Il y a un “Frequency” (track version) de Lil Louis que j’adore en ce moment, un dj tool de 2min30, juste des rythmiques et une voix. Tu le trouveras pas en écoute sur le net, je viens de l’acheter en vinyle, j’ai pas mal galéré à le trouver ! Sinon un que personne ne connait c’est celui sur lequel je bosse haha ! J’ai aussi ceux de mon pote Soundscriber qui sort un ep sur Zone bientôt, ça c’est pour la partie name dropping. Du coup comme j’ai pas trouvé un track que personne ne connait, je te file un que tout le monde connait : Britney Spears – Toxic, parce que ça défonce.

Tu peux nous parler un peu de ce mix JNSPUF ? 

Ce mix là je l’ai enregistré en live (ça s’entend). Comparé à d’autres que j’ai fait sur Ableton en étant assis devant mon écran. Là je l’ai fait dans mon studio en sautant tout seul derrière mes platines. C’est plus sincère tu vois. Il représente exactement ce que j’aime en ce moment, d’ailleurs il y a pas mal de morceaux que j’ai passé à Astropolis Hiver.

Et le voici :