La Route du Rock collection été #23 : du rhum, des femmes ?

Wouah, l’accroche est violente et pas ultra fine, on sait. Mais c’est surtout parce qu’on aime beaucoup taquiner ici. La Route du Rock approche à grand pas puisqu’elle commence mercredi prochain à la Nouvelle Vague (c’est aussi à St-Malo cette petite chose). C’est l’été, les magazines demandent sciemment leurs accréditations gratuites – nous aussi, nous ne sommes pas parfaits – et parfois même s’essaient à offrir des contreparties aux festivals : article en amont et en aval, pub dans le même esprit et massive, partage des news… contrairement à d’autres festivals que nous ne citerons pas (allez, soyons honnêtes, presque tous), le staff de La Route du Rock ne nous a rien demandé. Ni cette année, ni les autres années. Pour ma part, on m’a simplement demandé pourquoi je voulais une accred’, et j’ai alors répondu “pour critiquer”. “Alors on vous invite avec plaisir” fût la réponse obtenue. Voilà pourquoi nous avons notre festival préféré, celui qui prône la qualité et ne tombe pas dans le proxénétisme.

Cette année comme les autres, la programmation sera pointue (!!!, TNGHT, Godspeed You! Black Emperor, Concrete Knives, Trésors à ne pas rater sur la plage Bon Secours, Bass Drum of Death qu’on surlove, Woods, etc.) les bénévoles seront accueillants et le site oscillera entre modernité et moyen-âge, baladé de postillons du grand Nick Cave et de ses mauvaises graines ou des beats pointus d’Hot Chip, notre plus grosse attente de cette collection été 2013. En notre sein et en divisant notre équipe (sans compter sur l’aide d’une infiltrée), JNSPUF! sera présent tout le week-end. À l’instant où le temps n’est pas au beau fixe, où l’ennui ne s’évapore pas aux alentours de la période la plus ennuyeuse de l’année, notre équipe vous a préparé sa sélection, sa critique, ses attentes mais aussi ses plus grosses peurs.

Commençons avec (et c’est tout personnel) une peur que j’ai cette année. Effectivement, j’ai le pressentiment que Tame Impala n’est pas si bon en live, mais n’allez pas croire qu’on se fait des avis avant d’avoir entendu une seule note de nos grandes oreilles crochues. Peut-être serais-je convaincu par cette sublime Rickenbacker ? Tame Im pas live ?

Rassurons-nous immédiatement, il y aura Hot Chip, et je dois avouer que je n’ai pas la moindre once de peur. Peut-être à tort, mais Cassius sera obligé d’écrire le report à ma place, mon avis concernant la bande à Goddard est quelque peu… faussé :

Côté petites découvertes, les foules se sont déchaînées pour Junip après un excellent Line of Fire, bien que gentillet. C’est admis, tout le monde sait que le public de la Route du Rock compte parmi l’un des plus exigeants. Je pense que ce sera de haut vol, après un clip sans faille pour leur tube :

Une déception plus loin avec l’annulation des très bons DIIV, on va adorer Nick Cave car c’est un monstre, un avec de grandes dents. Capable de tout casser avec son immense (je pèse mes mots) Grinderman, écoutez son plus beau morceau – pour lequel Jamie Hince l’a parfois rejoint, Stagger Lee :

Question gros live, les Concrete Knives seront là pour assurer la partie travail bien fait. !!! Balancera des poussières de diamants, TNGHT se renouvellera peut-être, les Disclosure auront réellement fort à faire pour nous convaincre après un 1er album très médiocre (NRJ et Fun Radio sur le coup ?), mais les jeunes Allah-LasIceage, Fuck Buttons, Godspeed You! Black Emperor (leur présence est un cadeau divin) nous égosilleront comme jamais. JNSPUF sera déluré, fou, présent mais tactique. Attention, personne ne sera épargné (sauf Hot Chip). À ce weekend les loulous.