Nuevo Orden

La sortie du premier album de Triángulo de Amor Bizarro en 2007 témoigne d’un réveil musical assez important en Espagne. Le groupe est signé chez Mushroom Pillow, un label indépendant qui a bien incarné ce changement dans la scène espagnole et a permis l’émergence de plus de diversité, d’un son moins stéréotypé également.

triangulo-de-amor-bizarro

En tâtonnant plusieurs années, le groupe a réussit à créer une fusion très personnelle d’influences nationales et internationales. Allant chercher l’inspiration du côté des premiers groupes indie espagnols comme Surfin’ Bichos ou Los Planetas mais aussi dans le rock alternatif, shoegazing et le noise rock de The Jesus and Mary Chain ou My Bloody Valentine. On peut également leur trouver une touche pop, au-delà de la chanson de New Order qui leur a donné leur nom. Ce mélange a créé un son parcouru de mélodies sombres et de paroles énigmatiques. Leur deuxième album Año Santo sortit en 2010 a confirmé ce double-visage. Un côté très punk (sur des singles noisy comme La malicia de las especies protegidas et De la Monarquía a la Criptocracia) teinté d’une touche pop sur Amigos del género humano par exemple. Avec cet album, le groupe originaire d’une petite ville de banlieue galicienne commence à connaître un certain succès. Ils gagnent des prix comme le Premios de la Música Independiente, ils reçoivent la reconnaissance de la presse nationale et tournent un peu partout en Espagne, en Europe et au Mexique.

Leur nouvel album Victoria Mística, qui est sorti l’année dernière, représente un bond en avant, notamment grâce à la collaboration du producteur Sonic Boom. La voix d’Isa prend une importance tout autre – dans un style assez similaire à celui de Bilinda Butcherdont ils ont assuré la première parti à Mexico. Leur dernier single Estrellas Místicas combine toujours à merveille leur côté dur mais mélodique, ce qui leur permet d’être apprécier par beaucoup de monde. La critique sociale et politique est très claire sur des titres comme Robo tu tiempo ou Lo hispano marcha la banca aga. Le groupe continue d’alterner obscurité et lumière, mélodies et rage industrielle, rifts très rock et rythmes kraut avec des paroles toujours plus éclectiques et acérées.

L’auteur: David est originaire de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice. Il écoute du rock, de la folk et de l’electro avec une préférence marquée pour tout ce qui sonne indie-folk, neo-psyche, dream pop et shoegaze.