Travel Check : ballades à la Gravière

a0974594665_10

Typiquement le combo qui vient de loin, qui est pas loin de notre nez mais qu’on n’avait pas vu venir, mesdames et messieurs : Travel Check. Leur bandcamp aligne les tags tels que “psych”, “moustache”, “rock” ou encore “flower”, ce qui vous laisse quelques idées sur le schmilblick entre nos mains. Même les gros magazines pompeux comme Crumb Magazine s’en sont emparés, c’est dire comme le garage arrive en force en 2014, c’est d’ailleurs en partie grâce à des gars comme Travel Check ou d’autres bosseurs comme Howlin Banana Records (qui caresse du doigt le panthéon des labels malgré sa relative jeunesse).

66$, à la cool et à la ricaine, l’EP est forcément à moitié fait maison, basculant entre des tubes cachés à la Regal et le côté super dansant qu’il y a dans ce monde obscur, on y a même perçu des relans de country un soir de débauche et… c’était pas mal. Druggy Daddy, La Gravière et Feels Alright complètent la galette, devenue à moitié saucisse et à moitié caramel aux dires des bretons. Chroniquer et critiquer (même si c’est là nous avons affaire à la classe supérieure) reste toujours paradoxal, nous n’avons rien composé et ce ne sont pas nos tripes qui sont restées sur ce vynile – mais franchement nos oreilles c’est pas loin.

Le garage qu’on adore a beaucoup d’espoirs, de chance et d’avenir en 2014, Travel Check est une preuve de plus, 66$ a le tempérament des grands. Sans jamais tomber dans les pièges qui s’ouvrent à eux, le boys band tape vite (parfois) et fort (tout le temps). Le label sort également un long psychédélire de Dusty Mush en ce mois de mars, il tourne déjà ici et c’est plutôt fort. On nous murmure déjà des bons albums à venir sur Howlin Banana Records