C Duncan, C’est Joli

C-Duncan-sized

Alors que vous écoutez peut-être en boucle le septième album de Sufjan Stevens, vous seriez bien avisés de faire une petite pause et de prêter l’oreille à C Duncan, un Écossais d’à peine 25 ans, auquel on souhaite la même réussite que son illustre ainé. Signé sur Fat Cat Records – le label de Sigur Rós ou Animal Collective – il dévoile peu à peu une ribambelle de morceaux à la joliesse rare, tous plus gracieux les uns que les autres.

C Duncan met son éducation musical classique – hérité de ses parents et de son passage au Royal Conservatoire of Scotland – au service d’une pop réjouissante aux instrumentations ambitieuses qui alterne balade acoustiques, chants quasi liturgiques et envolées lyriques contenues. Les chorales et les cordes sont un délice et ne tombent pas dans la facilité dream-pop ou lo-fi. Sufjan Stevens n’est pas loin donc, mais on pense également beaucoup aux Fleet Foxes.

Le titre Say est un bijou à écouter en boucle par ce temps écossais où il fait bon siroter le thé dominicale. BBC Radio Scotland l’a repéré pour une session de trois morceaux tous plus réussis les uns que les autres. Son nouveau single Here fo There, un peu plus échevelé, annonce un album qui devrait arriver courant 2015. Encore bien trop confidentiel, on aimerait parier sur cet Écossais plus que prometteur.