Elk Eskape : Gearporn #4 etc.

22claire-2huteau

A l’occasion d’un festival folk au domaine de la Roche-Jagu (2-2 reprezent), nous avons eu l’occasion de croiser Elk Eskape en concert. Concert le plus fou d’un après-midi champêtre propre à lézarder et glandouiller sur l’herbe plus qu’à pogoter, ce voyage shoegaze nous avait quand même sacrément secoué. Et on doit dire qu’il y avait vraiment longtemps qu’on avait pas entendu quelque chose d’aussi bien composé. Capable d’une vraie rugosité et d‘une économie de moyen comme d’un déploiement puissant de paysages sonores, la musique d’Elk Eskape est incroyablement mature et immédiate. C’est la (grande) découverte de notre été, et après avoir vu leur live, on peut vous dire qu’on a sacrément hâte de pouvoir écouter plus de morceaux studio.

En attendant et pour patienter, on leur a posé quelques questions pour mieux cerner leur univers.

JNSPUF! : Pour commencer, est-ce que tu peux présenter le projet Elk Eskape, comment il a démarré, qu’est-ce qui vous a réuni au départ ?

Alexis (chant/guitare) : Elk Eskape est tout simplement la suite logique du précédent groupe que nous avions ensemble, Elouan, Yann (le bassiste) et moi-même. Le précédent batteur ayant voulu quitter l’aventure pour se consacrer à des projets personnels, nous nous sommes retrouvés à 3 mais avec toujours autant d’envie. Nous avons donc continuer à jouer ensemble, nous avons même composé le titre Awake à 3, tout simplement sans batteur. Puis nous avons fait passer quelques auditions à des batteurs, jusqu’à ce que nous tombions sur Baptiste.

JNSPUF! : Si je ne me trompe pas, vous avez récemment recruté un nouveau membre ? Il apporte quoi de plus au groupe ?

Alexis : Mikaël, qui vient de rejoindre le groupe, est un ami avec qui nous partageons la scène depuis plus de 2 ans (avec son projet solo The Wâll Factory). Nous avions besoin d’un 5ème membre pour le live, pour nous simplifier la vie et surtout celle d’Elouan, qui jonglait avec les claviers et la guitare. Et à force de l’inviter sur scène, Mikaël est resté.

JNSPUF! : Vous avez bénéficié de tremplins pour démarrer ? Démarchage pas trop compliqué pour avoir des dates et jouer ?

Alexis : Même avec le précédent groupe nous n’avons bénéficié d’aucun tremplin pour nous pousser (même si on y participait), le démarchage ne se faisait qu’avec nos réseaux. Et donc oui, c’est toujours compliqué pour jouer et trouver des financements pour mener à bien nos projets. Cependant, avec Elk Eskape depuis quelques mois, les choses avancent petit à petit : nous avons été en finale du tremplin Label Mozaïc de Bretagne (Crédit Agricole), le Jardin Moderne (où nous passons la majeur partie de notre temps pour y répéter) nous donne des coups de main et nous sommes suivis et soutenus par le dispositif des Côtes d’Armor : Itinéraire Bis « Partis pour un tour », ce qui nous a permis entre autres choses de jouer à la Roche Jagu où vous nous avez vus.

JNSPUF! : Comment est-ce que vous composez ? Chacun amène ses idées ?

Alexis : Pour ma part, j’essaie de ne pas ramener trop de choses : parfois juste un riff, une liste d’accords et quelques idées de chant, pour que tout le monde puisse y trouver son compte et apporter sa touche et ses idées. De temps en temps, j’amène une chanson complète, mais je préfère quand les choses prennent place autour d’une toute petite idée. Ca prend plus de temps qu’arriver avec un morceau livré tout en un mais je pense que c’est plus enrichissant pour le groupe et la chanson.

Elouan (chant/guitare) : C’est vrai que de mon côté je propose assez souvent une base d’une maquette assez construite et définie, que ce soit les batteries, basse, guitares ou chant. Mais oui, il y a toujours du changement – dans certaines mélodies par exemple, bien-sûr chacun apporte toujours sa patte pour la finalisation d’un morceau, son style de jeu, son propre son, etc. On reste un groupe, chacun a son mot à dire !

JNSPUF! : Influences plutôt modernes ou anciennes ? Plutôt Radiohead, Alt-J, ou ni l’un ni l’autre ?

Alexis  : Radiohead est bien évidemment une référence, même si je ne vois pas tant de lien que ça entre leur musique et la notre. J’écoute beaucoup plus de groupes des années 90 et 00 : de dEUS à Eels et des Brian Jonestown Massacre à Wooden Shjips. Dans les vieux, je suis fan de la période Their Satanic Majesties Request des Stones et bien sûr quelques classiques de Neil Young.

Elouan : J’aime beaucoup les deux ! Un fort penchant pour Radiohead quand même, car c’est un groupe que j’ai toujours écouté et que j’écouterai encore et toujours ! Pour moi, Thom Yorke reste un artiste en avance sur son temps (je préfère presque sa carrière solo, rien que pour son sublime album « The Eraser » que j’écoutais en boucle !). Mais j’apprécie énormément cette nouvelle scène Alt-J, MGMT, Son Lux, Jagwar Ma, Tame Impala dans un autre genre… Il y a du très bon à choper un peu partout ! J’avais eu une grosse période 70’s, Neil Young (ses premiers surtout) sans vouloir en sortir, mais ne restons pas figés, aujourd’hui j’écoute principalement ce qui se fait de nos jours !

JNSPUF! : C’est votre truc les cathédrales de son type Besnard Lakes, vers là où vous souhaitez aller, ou des choses aussi plus directes et plus brutes ?

Alexis : C’est très bien ça les Besnard Lakes :-)

Elouan : Oui TBL est une référence dans notre son, certains morceaux particulièrement. Mais comme tu dis, on en a d’autres plus « brut » avec une basse/batterie axée Timber Timbre/ ou Nick Cave (ou Balthazar, pour la référence rythmique parfaite!). Quelque chose d’un peu plus lourd, je pense au morceau « Somber Winds » clairement inspiré de cet univers un poil crooner au rythme sec.

JNSPUF! : Je trouve que Lucky Joe Wood a des tonalités assez folk et traditionnelles (bretonnes), est-ce conscient/voulu ?

Alexis : Je sais pas si ça sonne breton mais le côté folk est quand même un peu ancré chez nous, en effet.

Elouan : Ma 335 appartenait avant aux Matmatah, il doit y rester un esprit breizhoneg dedans !

JNSPUF! : Vos derniers coups de cœur ?

Alexis : Le dernier vrai gros coup de cœur c’est Manipulator de Ty Segall. Sinon le Magic Whip de Blur est une excellente surprise. Dans les groupes locaux avec qui nous avons partagé la scène à quelques reprises : le groupe Noceurs est très doué.

Elouan : Le dernier Tame Impala « Currents », le dernier Unknown Mortal Orchestra « Multi-Love », le dernier Other Lives « Rituals », et j’espère le prochain Beirut que j’attends avec impatience (le titre « No No No » fait déjà rêver!). Comme Alexis, Noceurs est une très belle découverte – à voir en live !

JNSPUF! : Une collaboration idéale ?

Alexis : Nigel Godrich a fait quelques albums sympas avec les Radiohead :-)

Elouan : Calexico ! :-)

Alexis : Calexico, très bonne idée !

#matosguitariste

JNSPUF! : Quel matériel utilises-tu sur scène ? Quelles guitares, quels amplis, et dans quel but ?

Alexis : Un classic 30 de Peavey. En guitares : Duesenberg Fullerton et Fender Jaguar. La Jag c’est pour le trucs plus percutants et agressifs et un son un peu plus clair. La Duesenberg (accordée en EADGAD) c’est plus pour des morceaux un peu plus « blues ».

Elouan : Ampli : Vox AC 30 . Guitares : Fender Telecaster (Japan) Bigsby : pour les riffs country, plus claquants/percussifs (en accordage spécial) – Gibson ES 335 : pour le reste ! + Une Harmony Holiday Stratotone 1965 pour le son plus clean et discret.

JNSPUF! : Une pédale indispensable pour jouer vos titres ?

Alexis : Non pas particulièrement, peut-être la POG d’Elouan, pour certains riffs. Les morceaux sonnent très bien comme ça, même en acoustique :-)

Elouan : EHX micro POG.

Alexis : Après en électrique, c’est vrai que sans nos Reverb et Delay, on serait un peu à poil.

JNSPUF! : Des souhaits de matériel pour la suite, déjà des envies particulières ?

Alexis : Sans doute un Fender Twin Reverb ou équivalent. Rechercher aussi une seconde pédale de Reverb/Delay pour jouer sur différents sons sans avoir à changer les réglages à chaque morceau !

Elouan : A voir tête Bassman. J’avais vendu ma Jaguar à Alexis, mais elle me manque un peu pour mes autres projets, donc à voir plus tard ! Pour les pédales, j’aimerais investir dans un bon phaser/flanger.

JNSPUF! : Et justement c’est quoi la suite d’Elk Eskape ? Tournée, EP, autres ?

Alexis : Un album et une tournée en 2016. Ca commence à bien bosser d’ailleurs !

Elouan : Oui, l’album est en marche. On réfléchit également à un spectacle plus riche (vidéo, lumières…etc).