Nous ne sommes pas très étroits.

On poursuit la suite des aventures beauregardesques avec le day 2, dont la programmation vend quand même un peu moins de rêve que le day 1. Déjà, le day 2 traîne quand même quelques boulets de très mauvais goût (Saez pour ne citer que lui), et en plus, il n’y avait même pas de to-do

Cassius
17/07/2010