De l’enthousiasme débordant.

Quand vient la fin de l’été (oui comme dans la chanson de Laurent Voulzy), il vient forcément pour le compléter un bon gros moment de nostalgie. Pour y faire face, deux stratégies un peu différentes sont envisageables. Soit se pourrir complétement le mois de septembre et céder aux sirènes sacrément sombres de The XX (dont

Cassius
14/09/2012