Tête-en-l’air.

On ne parle pas souvent d’électro dans ces pages (en tout cas pas sans le “-pop” qu’on aime y ajouter), alors essayons de réparer cette faute surtout quand un grand disque sort et surtout si c’est un petit frenchie. Avec son deuxième album Rising Doom, Mondkopf remplit toutes ces conditions, c’est donc le cobaye du

Greenwood
18/06/2011