Du périple à Cleunay.

Quand on va à l’Antipode, il faut prendre le bus. Et quand on prend le bus, pas vraiment besoin de regarder l’arrêt où descendre, il suffit juste de suivre les gens qui analysent la cohérence de ton style vestimentaire rapporté à la valeur indie-cred de tes cheveux. Des gens au demeurant fort mignons et cool.

Cassius
23/11/2010